Prières Méditations - Paroisse Saint Géry (Limelette) et Paroisse Saint Joseph (Rofessart)

Site des paroisses Saint Géry et Saint Joseph
Aller au contenu

Méditations - Prières


Seigneur, aujourd'hui, nous nous embarquons avec Noé comme capitaine. Comme embarcation, il avait une arche, nous avons l'Église.
Tu as enseigné le cœur de Noé, Seigneur. Tout simplement, il a aimé, il a partagé, il T'a prié. Il a fait face au déluge avec Toi et a retrouvé la terre ferme.
Aujourd'hui, Seigneur, nous te cherchons ; viens nous aider à Te trouver au cœur de tous les déluges que nous traversons, tourmentes sur la planète et dans nos cœurs. Nous croyons que c'est aux moments de grande souffrance que Tu es le plus présent à nos cœurs.
Aujourd'hui, Seigneur, s'ouvre la Veille.
Veille, Seigneur en nous, en notre âme, en notre désir, en notre manière de vivre. Que nous puissions Te trouver et T'aimer.
(selon Véronique Margron)


Seigneur, aujourd'hui, nous venons à la rencontre de Jean-Baptiste. Chacun de nous tente, à sa façon, la difficile traversée de la vie et nous sentons confusément que, parfois, il est temps de s'arrêter pour aller au désert… Nous avons entendu, Seigneur, le cri de Jean-Baptiste…
Allons-nous accepter le déplacement intérieur qu'il nous propose ? Allons-nous accepter de nous remettre en cause ; non pas nous crisper mais rentrer en nous-mêmes jusqu'à atteindre le lieu où notre mémoire est vivante. Et là, nous l'avions peut-être oublié, mais Tu es présent, ton Esprit est respiration à nos côtés.
Tu es là et tu nous invites à revoir l'éclairage de nos vies. Tu marches au pas hésitant de chacun.
Merci, Seigneur, de nous avoir rejoint au désert de nos vies.
Merci d'être cette présence ineffable et fragile au cœur du monde.
Merci d'être l'Amour qui nous fonde et réjouit nos cœurs…qui se laissent alors changer.


Seigneur, aujourd'hui, Isaïe nous invite à la joie…et tes paroles amplifient les siennes comme en écho. Entre vous deux, nous avons perçu le trouble de Jean-Baptiste : "Et si je m'étais trompé ?"

Troublé devant tes actes, il se sent un "pauvre"…mais justement, avec Toi Seigneur, la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres. Peut-être la lumière s'est-elle faite en lui. Tu es bien celui qu'il attendait.

Parfois, Seigneur, comme lui, nous ne retenons que ce qui va mal sur la planète, parfois nous fulminons : Engeance de vipères…Tu vois, Seigneur, la pauvreté de notre regard, nos jugements et condamnations, œillères et clichés. Ouvre nos yeux, ouvre nos cœurs.
Invite-nous à voir les signes d'espérance dans nos vies et dans le monde, à Te rendre grâce pour tous ces gestes de fraternité.
Et nous serons des "pauvres" aux yeux ouverts.
Invite-nous à risquer dans le monde, à accueillir l'autre qui parfois nous dérange, et à plonger dans cette souffrance par amour des hommes. La misère des cœurs est aussi la nôtre.
Et nous serons des "pauvres" réconciliés avec eux-mêmes.
Invite-nous à vivre comme toi, venu rencontrer et soulager les blessés de la vie, à trouver notre chemin de lumière, dans le choix de nos vies et la participation concrète à la solidarité avec les plus démunis blessés dans leur cœur, dans leur corps, dans leur dignité.
Et nous serons des "pauvres" dans la joie, nos déserts se couvriront de fleurs !


Seigneur, aujourd'hui, nous nous approchons de Joseph. Il dort mais son cœur est en alerte. Tu le connais, cet homme ajusté à Toi par sa foi et par toute sa vie. Sans doute se sent-il trop petit, dépassé par le mystère de cette naissance annoncée chez Marie. Il dort et Tu viens le visiter dans son sommeil…Ne crains pas…Quelques phrases et Joseph accepte la mission que tu lui confies. Il lui faut être auprès de Marie pour accueillir cet enfant, ton Fils : tu lui donneras le nom de Jésus.
Plusieurs questions, Seigneur, surgissent en nos cœurs.
Que faisons-nous de nos inspirations, de nos vocations, de avertissements, de ces portes entrebâillées un instant un avenir inconnu ?
Savons-nous que Tu as besoin de nous, tels que nous sommes ?
Comme Marie et Joseph, nous voudrions nous approcher de ce mystère et Te reconnaitre dans ce petit enfant, Toi, ce Dieu imprévu qui nous aime. Tu arrives ! Quel accueil allons-nous Te réserver ?


mise à jour le : 02-02-2011

Webmaster : P VE & JP VE
© Paroisses Saint Géry et Saint Joseph
Mise à jour le : 15-04-2019
Retourner au contenu