homelie_4dimpaques_20200503 - Paroisse Saint Géry (Limelette) et Paroisse Saint Joseph (Rofessart)

Aller au contenu

homelie_4dimpaques_20200503

Homélie du dimanche  3 mai 2020 dimanche, 4ème Semaine du Temps Pascal
 
 
Le Seigneur est mon Berger…     
 
Israël gardait ce beau souvenir du roi-berger, illustré par David.  Depuis le prophète Ezéchiel, Israël attendait un Messie-Pasteur, prêt à soigner la brebis blessée, soucieux des personnes, en les appelant une à une.
 
 
En ce dimanche du Bon Pasteur, Jésus se présente comme ce Berger-là pour Israël mais aussi pour chacune et chacun d’entre nous. Il est le reflet parfait de l’amour gratuit et prévenant de Dieu pour chaque créature, en particulier les humains. Nous ressentons tous le besoin d’être connu, d’avoir une place dans le cœur de quelqu’un, sans oublier la joie de se sentir guidé, protégé. L’image de berger ne parle peut-être pas facilement à tout le monde vu que notre civilisation n’est plus rurale et pastorale comme du temps de Jésus. Cependant les loups s’invitent parfois dans nos vies sous différentes formes, il est bon de savoir ou de sentir que Dieu répond présent à sa façon sur nos routes humaines. Son œuvre est comparable à celle du berger pour son troupeau : il protège, nourrit, soigne, connaît et rassemble ses brebis. Mais le Seigneur a besoin de collaborateurs ! L’Eglise, faisant de ce dimanche la journée de prière pour les vocations, a eu une belle intuition. Parce que cette notion de berger et de pasteur plaide pour la redécouverte de la source de toute vocation, un mot qui veut dire « appel ».
 
 
Le Bon Berger appelle et il entraîne. Pour nous chrétiens, sa voix est le point de ralliement. Car, quelles que soient les vocations sacerdotales, religieuses ou laïques, elles naissent de l’accueil et de la reconnaissance de son appel, de sa voix, de sa Parole.  Répondre à l’appel du Seigneur, c’est donner réponse à son amour. On me posait souvent la question : « Pourquoi t’es-tu fait prêtre ? » C’est une façon de parler, car on ne se fait pas prêtre soi-même.  Personnellement, je me suis senti connu, aimé, rejoint dans le mystère de mon être. « Je ne sais pas, je suis saisi », disait le père Jacques Loew. Il y a d’abord entre nous et le bon Berger une relation unique qui s’établit, indépendamment de quelque chose à faire ici ou là. Dès lors, il y a ce sentiment d’exister pour Dieu, d’entrer dans sa vie et dans son projet de donner la vie au monde, « une vie en abondance ».
 
 
J’avoue que je n’avais jamais imaginé ce scenario de confinement, sans contact avec les paroissiens. Quelle frustration ! Nous essayons de garder le contact virtuel mais il ne remplacera jamais le contact réel dans nos relations humaines et pastorales. Le Seigneur qui est la porte nous attend dehors, car l’image de la porte ouverte est une image d’accueil, de grand large, de liberté. Aller au-devant de la vie et des autres. En attendant les jours meilleurs, nous sentirons-nous assez « gardés » pour oser chanter avec le psalmiste, « Le Seigneur est mon Berger » (Ps 22), « Il a posé la main sur moi » (Ps 139) ? Bien sûr, chaque vie est un appel. Et en tant que baptisés, nous avons tous la vocation de ressembler au Bon Berger.  Chacun avec ses dons propres, devient le reflet, même imparfait, de l’amour de Dieu pour nos frères et sœurs.  Où trouver des vocations, aujourd’hui ? Autrement dit, pour utiliser l’image de Mgr Sanon du Burkina Faso, « Où est cet arbre à vocations », un arbre à cueillir, à secouer pour qu’il en tombe des témoins de l’Evangile ? Nous le trouverons ensemble en priant et en répondant, chacun selon ses possibilités : « Me voici » !
 
 
                                                                                                                                                                                                                       Salvator


 
La céramique du Bon Pasteur exposée à Saint-Géry nous a été prêtée gracieusement par la boutique du Monastère de St André à Clerlande
 
 
 
Webmaster : P VE & JP VE
© Paroisses Saint Géry et Saint Joseph
Mise à jour le : 23-10-2020
Retourner au contenu